Théâtre - création 2019/2020

L'Enfant Océan

Frédéric Sonntag

Une enquête policière, un road-movie, une fuite en avant de 7 enfants vers l’océan...
Dans une famille très pauvre du centre de la France, sept enfants (sept garçons : 3 paires de jumeaux et le dernier, d’une taille minuscule mais à l’intelligence vive) subissent l’autorité́ violente et la bêtise crasse de leurs parents. Un soir, le plus jeune des frères surprend une conversation terrifiante : le père a décidé́ de les tuer tous, le lendemain. Il convainc aussitôt ses frères de s’enfuir dans la nuit. Commence alors une fugue épique et rocambolesque vers l’océan, alors que la police se lance à̀ leur poursuite et que leur disparition fait la une des journaux.

À la façon d’une enquête policière qui va progressivement lever le voile sur les mystères de cette histoire, nous reconstituons ce fait divers, malicieusement inspiré du Petit Poucet, à partir des récits de ceux qui en ont été́ les acteurs et principaux témoins. Les indices s’accumulent, les témoignages se recoupent, pour tenter de recomposer le fil de la fuite en avant de ces sept enfants, décidés de s’arracher à leur terrible destin.

À la fois conte social, polar à suspens, road-movie et récit initiatique, l’Enfant Océan joue avec les genres et les codes narratifs pour nous entraîner sur les traces de cette fratrie fuyant une maison qui n’a rien d’un doux foyer.

J’ai tout de suite retrouvé dans ce roman, devenu un classique de la littérature jeunesse et porteur d’une vraie théâtralité́, des ingrédients familiers de mon travail : une forme polyphonique, une dramaturgie de la fuite et de l’enfermement propre aux contes, la quête d’un ailleurs teintée de l’imaginaire et de la nostalgie de l’enfance, une écriture qui joue avec les genres pour mieux nous emporter dans son récit. J’ai donc eu immédiatement envie d’en proposer une adaptation pour la scène.

Cette adaptation s’amusera à déployer sur scène les deux fils narratifs du roman : le road-movie et l’enquête. D’un côté́, donc, le récit du voyage : multiplication des lieux traversés, péripéties, trajets à pied, en voiture, en train ; de l’autre, la reconstitution des événements passés : témoignages, flash-backs, récolte des indices et des traces.

Pour cela, ma mise en scène s’appuiera, comme dans la plupart de mes créations, sur l’utilisation d’images (photos et vidéos) et sur une partition musicale (bande son enregistrée) importante. 5 acteurs (plus une marionnette ultra-réaliste pour le personnage du Petit Poucet) prendront en charge la vingtaine de personnages qui reconstituent l’histoire. En jouant avec les signes à vue (transformation du décor et passage d’un rôle à l’autre), ils traduiront toute la poésie, l’humour et le mystère, de cette fugue adolescente, qui peut également résonner comme un adieu au monde de l’enfance.

Frédéric Sonntag

Distribution

Texte Jean-Claude Mourlevat
Mise en scène et adaptation du texte pour le plateau Frédéric Sonntag
Avec 5 comédiens (en cours)
Scénographie (en cours)
Costumes Hanna Sjödin
Vidéo Thomas Rathier
Lumières Manuel Desfeux
Compositeur Paul Levis
Construction marionnette Einat Landais
Régisseur général (en cours)
Régisseur son (en cours)

Production

Production
Théâtre-Sénart, Scène nationale & la cie AsaNisiMAsa
Coproductions et résidences
Théâtre-Sénart - Scène nationale, cie AsaNisiMAsa, le Grand R scène nationale La Roche-sur-Yon ... (production en cours)