Théâtre - création 2018/2019

Cataract Valley

Marie Rémond

Dates à venir
  • du 08 au 17 janvier 2020 Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine (Bordeaux)
  • Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine (Bordeaux)

  • du 23 au 25 janvier 2020 La Comédie de Reims – CDN (Reims)
  • La Comédie de Reims – CDN (Reims)
    http://www.lacomediedereims.fr/

  • du 30 janvier au 01 février 2020 Le Théâtre de Lorient – Centre dramatique national de Bretagne (Lorient)
  • Le Théâtre de Lorient – Centre dramatique national de Bretagne (Lorient)
    http://theatredelorient.fr/


Dans Camp Cataract, Jane Bowles dépeint des personnages incapables de s’acclimater au monde qu’on leur propose. Harriet a trouvé refuge dans ce camp pour touristes près des chutes d'eau pour soigner ses crises nerveuses. L’une de ses sœurs, Sadie va entreprendre un voyage vers celle sans qui elle ne peut vivre. Le chaos intérieur des personnages fait écho au grondement des cascades qui les attirent et les fascinent. Dans un climat moite et fiévreux, en équilibre entre humour et âpreté, Cataract Valley dresse le portrait sensible de femmes imprévisibles.

La presse en parle


"La nouvelle compte une soixantaine de pages, les deux tiers se déroulent au Camp Cataract et on y reste à demeure après ces mots : « Quand Sadie arriva à Camp Cataract, il pleuvait à verse. » C’est peut-être à partir de cette phrase et de ce qu’elle charrie de fureur sonore que s’est construit le projet de Marie Rémond. Pluie soutenue et énorme grondement de la cataracte constituent la base sensitive de l’adaptation théâtrale magistrale que signent Marie Rémond et Thomas Quillardet sous le titre Cataract valley. Dans une infidélité apparente mais une fidélité profonde."
Jean-PIerre Thibaudat pour Médiapart • lire l'article

"À la manière d'impressionnistes, les co-metteurs en scène instillent, par petites touches, cette mystérieuse folie qui jaillit peu à peu des entrailles du camp et des esprits des personnages, et fait douter de la matérialité des événements. Tous deux ont bien compris que la plume de Jane Bowles repose sur une écriture en trompe-l'oeil où les non-dits ont bien plus d'importance que la maigre intrigue de façade."
Vincent Bouquet pour Les Echos weekend •  lire l'article

"Dans un décor à plans multiples, d'esprit écolo, avec souches d'arbres, pins, sapins et pluie en vrac où la lumière chatoie, elle [Marie Rémond] donne la sensation d'un lieu hors du monde où chacun s'invente une existence entre parenthèses."
Emmanuelle Bouchez pour Télérama • lire l'article

"La grâce de ce spectacle doit beaucoup à ses interprètes, notamment Caroline Darchen, qui fait de l'incontrôlable Evy une héroïne d'Almodovar avant l'heure. Caroline Arrouad joue Sadie, être rigide qu'un seul mot, un seul regard, semble capable de briser en morceaux. Un personnage à la Tchekhov. Son jeu est d'une grand subtilité, et sa tristesse bouleversante."
Jeanne Ferney pour La Croix • lire l'article

"L'histoire serait sombre comme la forêt, sans la fantaisie de quatre excellents comédiens, et l'humour qui fait de temps en temps tomber la pression : clins d’œil à la mode des séances de méditation de pleine conscience, des retraites spirituelles et autres séjours hors de prix chez les nomades... On s'amuse bien aussi dans ce spectacle qui passe comme un rêve."
La Dépêche du Midi

"D'abord monté à la manière d'une pièce naturaliste, proche du théâtre de Tennessee WIlliams - l'un des soutiens indéfectibles, avec Truman Capote, de la femme de Paul Bowles, auteur d'Un thé au Sahara - le projet se laisse peu à peu gagner par d'étranges signaux qui en font toute la singularité"
Vincent Bouquet pour Sceneweb • lire l'article

"Une belle expérience sensorielle et une réflexion sur le féminin et le féminisme. L'adaptation de Marie Rémond et Thomas Quillardet réussit à capter l'essence du travail de Jane Bowles"
Lily Bloom pour La Dispute, France Culture

"J'ai été saisie d'une constante émotion. Le spectacle est magnifique. L'espace est à la fois scénique et mental".
Lucile Commeaux pour La Dispute, France Culture

Distribution

d’après la nouvelle Camp Cataract de Jane Bowles
nouvelle extraite du recueil Plaisirs Paisibles écrit en 1948
Camp Cataract from PLAIN PLEASURES © 1949, Rodrigo Rey Rosa. All rights reserved
traduction Claude-Nathalie Thomas
un projet de Marie Rémond
adaptation et mise en scène Marie Rémond et Thomas Quillardet 
avec Caroline Arrouas, Caroline Darchen, Laurent Ménoret, Marie Rémond
scénographie Mathieu Lorry Dupuy
création lumière Michel Le Borgne
création son Aline Loustalot
costumes Marie La Rocca
réalisation des décors Ateliers du TNT sous la direction de Claude Gaillard
réalisation des costumes Ateliers du TNT sous la direction de Nathalie Trouvé
production, diffusion Cécile Jeanson (Bureau Formart), Sophie Cabrit (ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie)

Production

ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie, bureau Formart
Coproduction Odéon – Théâtre de l’Europe, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, Théâtre de Lorient – Centre dramatique national, le POC d'Alfortville (production en cours)

Avec l’aide à la production de la DRAC Ile-de-France.
Marie Rémond est associée au ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie.

Dates passées
  • du 17 mai au 15 juin 2019 › Odéon - Théâtre de l'Europe (Paris)
  • Odéon - Théâtre de l'Europe (Paris)
    http://www.theatre-odeon.eu/#

  • du 09 au 19 octobre 2018 › ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie (Toulouse)
  • ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie (Toulouse)
    https://theatre-cite.com/